Les Volcans

C’est un beau roman, c’est une belle histoire

C’est une institution clermontoise qui a bien failli ne jamais souffler ses cinquante bougies. Mais c’était sans compter sur la persévérance, la passion de ses employé(e)s. Nous sommes en 2013, et Les Volcans, avec 56 autres librairies en France, sont placés en liquidation judiciaire. L’émotion est grande puisque depuis près d’un demi siècle, l’endroit est fréquenté par les lecteurs de passage, les lectrices assidues, les étudiant(e)s, les auteurs en devenir et les stars du milieu de l’édition, qui échangent, conseillent, dédicacent, reviennent. Février 2014 : faute de repreneur, la librairie ferme ses portes. Août 2014 : la librairie rouvre ses portes. Un petit miracle qui s’explique par quatre lettres : Scop, soit une société coopérative et participative. C’est-à-dire qu’ici, les patrons sont désormais les employés. Personne n’y croyait vraiment, et pourtant, force est de constater que non seulement Les Volcans sont toujours là, tout comme les 44 salariés, mais que l’affaire prospère.

Chaque semaine ou presque, des auteurs réputés sont de passage en dédicace, ou des expositions sont organisées au coeur des 1683 m2 que compte la librairie. Des showcases ont même lieu exceptionnellement, car oui, Les Volcans propose également une sélection de disques. Mais rassurez-vous, vous ne vous trouvez pas au sein d’un hypermarché culturel, non : ici, on fidélise par le conseil, la gentillesse. Un client, vous donc, qui devrait sans aucun mal trouver son bonheur. Et en matière de BD ou de manga, si vous ne trouvez pas votre bonheur ici, il vous sera toujours possible de vous rendre chez Momie Librairie ou Esprit BD, qui proposent, eux, de larges sélections uniquement consacrées aux bulles et aux cases dessinées.

Nico Prat